#TEMOIGNAGE Self sunday shaming.


Témoignage d’Ada, anonyme mais bien vivante, évoluant sur le long chemin de la confiance en soi.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Chaque dimanche, j’ai un rituel immuable : petit dej, ménage avec le replay de Jacques Pradel en fond sonore ou un Faites Entrer l’Accusé (très glam je sais). Shampoing, steamer suivent et puis enfin préparation du repas du dimanche.

Et là, après un bon repas je me pose. Sur mon canapé.

Et s’ensuit un rituel immuable et destructeur. Je lui ai même trouvé un petit nom : mon sunday self shaming.

Je n’ai besoin de personne pour me descendre et me sentir mal. Juste de mon pc / tel portable et d’internet.

Je passe des heures sur Instagram à regarder des comptes de motivation sportive, à voir des meufs qui ELLES réussissent à maigrir contrairement à MOI.

Ces comptes des filles qui ELLES ont des corps sportifs contrairement à MOI.

Pas de cellulite, pas d’eau, pas 20 kilos en trop dont 10 repris ces 4 derniers mois, contrairement à MOI.

Puis s’ensuit la recherche du régime miracle, de la méthode, qui va m’aider à faire que MOI je puisse devenir comme ELLES.

Je me promet de la commencer demain, le fameux LUNDI, le jour de départ de ta nouvelle vie, celle qui va faire que tu vas suivre LA méthode (que tu vas laisser tomber au bout d’une semaine).

Le pire dans l’histoire ? Plus j’en regarde, plus je culpabilise sur ce que je suis. Plus je fais des crises d’hyperphagie (ou boulimie non vomissante).

Ensuite, après avoir bien détesté mon corps, je passe à ce que je suis. MA faille, ma honte.

Mon truc tellement grave que vraiment je devrais être lapidée.

Le permis, la conduite. Passé 2 fois, foiré 2 fois. Code périmé, obligée de le repasser. Je n’ai plus mis un pied dans l’auto-école depuis mars (excuse : ma sciatique… oui mais ça n’empêche pas de passer le code).

Argent jeté par les fenêtres, capacité tellement basique chez la plupart des gens. Et pourquoi pas chez MOI ? Pourquoi je n’y arrive pas ? Mes leçons de conduites sont des sessions d’angoisse. J’appelle même ça ma TORTURE …

Je me couche donc le dimanche mal dans ma tête, avec mon nouveau régime prêt à démarrer, découragée parce que je suis nulle sur le permis et que je vais devoir prendre ce p***** de bus alors que je sais conduire et que je suis une fan des voitures (merci papa !!!).

Et puis, ce matin, une éclaircie dans ce cercle à la con. Et si j’arrêtais.

De me fouter ?

De m’insulter ?

De ne pas m’aimer ?

De me rabaisser ?

Si je voyais une personne se faire traiter comme ça par une autre, je lui dirais “ Mais fuis cette personne !!! Elle est toxique !!!”

Pourquoi je me le fait à moi même ? Pourquoi je le tolère ?

Non je ne suis pas une bonne à rien contrairement à ce que l’on m’a répété pendant quelques années.

Oui je n’ai pas le permis.

Oui j’ai des crises de boulimie, je suis grosse et j’ai du mal à reprendre le sport

Mais …

Rien ne m’oblige à aller voir ces comptes sur Instagram

Rien ne m’oblige à me comparer aux autres

Rien ne m’oblige à me détester

Je ne suis pas que ça.

Je suis une danseuse née

Je suis douée dans mon job

J’adore rire

Je suis sensible (parfois trop)

Je suis une passionnée des chats

Je suis une femme qui adore lire

Je suis curieuse des choses et des gens

Et si j’arrêtais mon self sunday shaming et que je commençais un self sunday “loving“ ?

Et si ON arrêtait tous et toutes nos self shaming ?

Quelque soit le jour et l’heure ?

Plus facile à dire qu’à faire. On ne se lève pas comme ça un matin en changeant une mauvaise habitude d’un coup.

Mais petit à petit, je me dis que je peux changer. Step by step, day by Day chantait Whitney…

la seconde partie « Genèse » est à venir.

Publicités

Une réflexion sur “#TEMOIGNAGE Self sunday shaming.

  1. Pingback: #TEMOIGNAGE Self sunday shaming – genèse | Parlons des femmes noires.

Partagez un avis ou une information

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s