#USA ANGEL HAZE : UNE RAPPEUSE HORS PAIR


Angel Haze (Droits Universal Music

Née à Détroit de son vrai nom Raykeea  Angel Wilson, la rappeuse Angel Haze, âgée de 22 ans a vécu jusqu’à ses 15 ans dans ce qu’elle décrit elle même comme une secte pentecôtiste. Une expérience  ponctué de viols et de tentatives de suicide qui l’a beaucoup marqué puisque par ailleurs elle n’était pas autorisée à écouter de musique hormis les cantiques avant ses 16 ans ! Elle est donc considérée comme une outsider dans le milieu hip-hop.

Haze est souvent décrit comme une des nouvelles prodigues du rap américain, même si la sortie de son premier album « Dirty Gold » s’est écoulé à seulement quelques milliers d’exemplaires. La raison : agacée par les délais imposés par son label quant à la date de sortie de son album, c’est Angel Haze elle-même qui a balancé sur SoundCloud, les 12 morceaux de « Dirty Gold » l’album en question. Leak qui a vite été enlevé par son label qui a sorti dans la foulée le disque le 30 décembre 2013.

Malgré ces débuts cahoteux, la rappeuse commence à se faire un nom en Europe, même en France ou des magazines telle que les Inrocks, Cheek Magazine ou encore Têtu vantent régulièrement ses talents de parolière. En effet, son histoire personnelle parfois sombre lui sert d’inspiration pour des chansons aux paroles puissantes, comme Cleaning Out My Closet, en passant par Battle Cry qui est le premier son qui a été choisi pour illustrer son album en clip, vous pouvez d’ailleurs découvrir la vidéo de cette collaboration avec Sia.

Concernant sa vie privée, Angel Haze qui se décrit comme féministe dans un monde misogyne déclarait encore récemment dans Brain Magazine :

 » les médias renvoient tout le temps une même image de la femme, et c’est : sex appeal, sex appeal, sex appeal. Je dis fuck, je ne veux pas plaire, je veux faire ce que je veux. J’ai une petite sœur, alors c’est très important pour moi qu’elle puisse avoir la possibilité d’être libre, de devenir absolument qui elle veut. Je ne suis pas féministe dans le sens «girl power», mais ce que je souhaite, c’est une égalité totale. »

La jeune femme qui est toujours vierge et se revendique comme étant pansexuelle prend ainsi régulièrement position en faveur de la communauté LGBT comme dans sa tribune sur Vice ou elle déclarait entre autres :

 » Il n’y a pas de séparation entre les droits des homos et et les droits humains, c’est juste complètement con. Être homo dans le hip-hop est encore stigmatisé. Il y a tellement de gens dans ce monde qui sont dans le placard. « 

Publicités

Partagez un avis ou une information

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s