#BRESIL « Tes cheveux et ta couleur de peau me dégoûtent », situation des employées de maison


Nilza Neves Ribeiro, femme afro-brésilienne de 49 ans, a du faire face à cette terrible phrase prononcée par celle qui l’employait depuis plus d’un an avant de la licencier. Elle s’occupait jusqu’ici du ménage et des repas mais un désaccord est apparu au sujet de l’indemnité de préavis.

source Paraiba.com.br

Nilza Neves Ribeiro source Paraiba.com.br

Lors de l’altercation, Nilza a également été molestée : sa patronne l’a attrapée par le bras pour la pousser hors de la maison.

Une plainte a été déposée et la victime affirme disposer de témoins qui pourront appuyer sa version des faits.

L’affaire devrait être qualifiée en « blessures ou atteinte à connotation raciste ».

# # # #

Le Brésil comporte 6,5 millions d’employées domestiques dont à la composition est à 90% féminine et à 60% noire. Cette situation est un héritage direct de l’esclavagisme* qui a été aboli en 1888.

Elles font face à une très grande précarité, elles peuvent être licenciées à tout moment, travaillent un nombre d’heures sans limites et doivent utiliser des toilettes séparées ou des ascenseurs placés à l’arrière des bâtiments.

Une loi a été votée en 2013 afin de leur accorder plus de droits. Leur temps de travail est désormais plafonné à 44 heures et elle peuvent prendre 1 mois de congés. De plus, les heures supplémentaires sont dorénavant majorées de 50%.

Il s’agit d’une véritable révolution pour les brésiliens aisés** qui ont pris l’habitude de déléguer la gestion de la maisonnée.  Ce visuel publié dans un magazine conservateur en atteste…

tumblr_inline_mkhy7umvf81qz4rgp

sources (et pour aller plus loin)

In the Servants’ Quarters – blog NYTimes (anglais)
Be a maid or have one: domestic workers in Brazil – Worldpulse.com (anglais)
Employer to her maid: “I’m disgusted by your color and your hair” – Black Women of Brazil (anglais)
Reminiscing about the slavery era: Why the new maids’ law was necessary – Black Women of Brazil (anglais)

mise à jour le 22/03/2014

* lire esclavage au lieu d’esclavagisme, cf échange Facebook avec Cy Jung

** les brésiliens bénéficient d’employés domestiques dès la classe moyenne, cf échange Twitter avec @linoudobrazil 

Publicités

Partagez un avis ou une information

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s